A qui le tour ?

Publié le

(Dans cet extrait, Arnaud Maillard, lui-même
stagiaire en chef, jauge les futurs stagiaires…)


"J’imagine déjà l’entretien suivant. Qui figure sur la liste de Caro? Deux filles de l’EFAP, surnommée avec humour  «l’Ecole des Filles A Papa». Ce sont les meilleures. Pas de prétentions intellectuelles démesurées, aucun besoin financier, ces candidates ont de bonnes manières et des vêtements bien coupés. Tiens, je vois aussi le nom d’un garçon. Dommage pour lui. Je préfère travailler avec les demoiselles, plus souples et minutieuses.

Dans la mode, les garçons n’en font qu’à leur guise. Peu d’éthique, beaucoup d’embrouilles, les stylistes en  herbe s’imaginent que la Couture fonctionne à coups de promotions canapé…
C’est plutôt faux, mais les mythes ont la vie dure."

Merci Karl ! Editions Calmann-Levy

Photo de Karl Lagerfeld, dédicacée à Arnaud
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Octavian Coifan 05/10/2007 11:08

Une opinion que donne Karl aussi dans son interview. ce desir d'être l'homme unique... n'est pas sans rappeller l'attitude des stars cinéma/opéra, version femme: la diva ssoluta, la primadonna. :) Une opinion que je n'ai jamais partagée.